Emblème de l’ancien Paris industriel, le quartier du Parc de la Villette imaginé par l’architecte français Bernard Tschumi se présente aujourd’hui avec l’âme d’un converti. C’est dans un Paris contemporain du 19e arrondissement, vivant et pragmatique, que nos 6 000 hôtes vont se retrouver pour l’Airbnb Open du 12 au 14 novembre. Bienvenue !


Au coeur du Parc de la Villette, sur les bords du canal, on trouve de tout. Des sportifs, des flâneurs, des familles, des contemplatifs. L’été, on y vient pour étendre sa serviette et pique-niquer entre amis, assister aux séances de ciné en plein air, bronzer.

Le reste de l’année, c’est une explosion culturelle et artistique !

Le Zénith, la Grande Halle, le Philharmonie de Paris – conçu par Jean Nouvel – ou encore la Cité des Sciences et de l’Industrie : le parc abrite parmi les plus célèbres sites et salles de spectacle de la capitale française où se pressent des milliers de Parisiens toute l’année pour des concerts, expositions et conférences.

Le parc de la Villette -  ©William Beaucardet

Le parc de la Villette – ©William Beaucardet

C’est pourtant à une vocation bien différente qu’on l’avait destiné. Affublé du doux nom de “Cité du Sang”, le site a regroupé pendant 107 ans les abattoirs et marchés aux bestiaux de Paris. Ouverts en 1867, ils répondaient à la politique de Napoléon III de modernisation et d’assainissement de la ville, mission confiée au baron Haussmann. A son apogée dans les années 1900, on pouvait abattre et dépecer jusqu’à 23 000 moutons et 5 000 bœufs quotidiennement !

Confronté aux modernités de l’époque et aux difficultés financières, les abattoirs ferment en 1974.

Cinq ans plus tard, le site est reconverti en un espace unique de 55 hectares, mêlant nature et architecture, loisirs et culture. Le Parc de la Villette devient ainsi le plus grand espace vert de Paris, devant les Jardins des Tuileries, les Jardins du Luxembourg et le Parc des Buttes Chaumont.

N’en déplaise au baron, le parc n’a conservé à sa reconversion que la Grande Halle, où se tiendront des dizaines d’ateliers pendant l’Airbnb Open et la très attendue cérémonie des Host Awards. 

La Grande halle - © Pierre-Emmanuel Rastoin

La Grande halle – © Pierre-Emmanuel Rastoin

Nos milliers d’hôtes sur place pourront aussi naviguer dans le parc au gré de ses cubes rouges, ses passerelles, son chapiteau, ses péniches. Mais aussi explorer les alentours.

En regardant vers le centre de Paris, le canal s’ouvre sur le bassin de La Villette, un quartier marqué par une incroyable mue urbanistique. Depuis plusieurs années, les amateurs de pétanque s’y retrouvent, aux côtés de ceux qui montent sur des régates citadines pour des soirées culturelles à thème. On y vient pour faire un tour en barque, s’assoir à la Rotonde ou au Pavillon des Canaux, pour les bals, les vide-greniers, les restos et les cinémas qui ont pullulé dans tout le 19e arrondissement. Les plus zélés y vont même de leur petite trempette dans le bassin quand l’été se fait trop chaud (attention, une pratique qui peut valoir une amende aux téméraires).

En regardant de l’autre côté du canal, on y aperçoit le contraste avec la ville musée. Vers la sortie de Paris, on flaire un petit air berlinois. Ici, les vestiges industriels se sont transformés en toiles pour les graffeurs. La population vit, et fait concurrence à la Villette branchée. A quelques centaines de mètres du Parc, la ville ouvrière de Pantin attire les Parisiens “bobos”, mais pas que. Chanel et Hermès s’y sont installés, et l’art aussi s’y exprime autour du Centre national de la danse et des galeries.

Si vous vous perdez, pas de panique. Il y aura sûrement un hôte Airbnb originaire de Paris qui saura vous indiquer votre chemin. Le Parc de la Villette accueillera en effet de nombreux hôtes Parisiens lors de l’Airbnb Open, et nous avons hâte de les rencontrer pour qu’ils nous content leur ville. Nous espérons vous voir nombreux en novembre et découvrir la ville des Lumières ensemble.


Crédit photo d’accueil :  ©Philippe Levy