English Español 中文  Deutsch Français ItalianoPortuguês 日本語한국어 русский Nederlands

 

Pour nous, chez Airbnb, la communauté d’hôtes et les expériences magiques et passionnantes qu’elle propose dans le monde entier sont une source permanente d’inspiration. Découvrir les témoignages d’autres hôtes et participer à des expériences près de chez vous est un excellent moyen de trouver l’inspiration pour imaginer votre propre projet.

Nous avons interrogé six hôtes au sujet de leur expérience d’atelier culinaire ; ils nous ont fait part de leur passion, des défis qu’ils ont rencontrés et de leurs conseils. 

 

Qu’est-ce qui vous a incité à créer votre expérience ?

« Mon mari est maquilleur, il aime la culture drag. De mon côté, je donnais des cours de cuisine depuis environ 10 ans. On cherchait une façon de passer plus de temps ensemble, en faisant des choses qu’on aimait tous les deux », témoigne Pedro, qui organiser un cours de cuisine suivi d’un dîner sur le thème des drag-queens à Lisbonne. « L’idée était de proposer chacun notre activité préférée, et on en est arrivés à donner un cours de cuisine et un dîner autour de la culture drag, pendant lequel on transforme tous nos voyageurs en drag-queens fabuleuses. On s’éclate tous les soirs. »

« Je voulais faire partager avec d’autres le savoir de ma mère et de ma femme », explique Brahim, qui propose un cours de cuisine avec une famille marocaine à Marrakech. « Et aussi, permettre aux gens de découvrir la vraie vie d’une famille marocaine. Pour moi, l’idée était de partager une tranche de vie authentique, dans notre vrai chez-nous. »

 « On a eu une enfance très similaire », rapporte Luca qui, avec son co-hôte Lorenzo, dirige un cours de cuisine dans les collines du Chianti. « On a été élevés par nos grands-mères et ce sont elles qui nous ont appris à cuisiner. On a toujours aimé ça. »

 

Quelle a été votre expérience la plus mémorable ?

« Dès qu’on a ouvert des créneaux horaires, tous nos téléphones portables se sont mis à biper. L’annonce était publiée et on recevait des messages d’Airbnb. On s’est tous mis à crier “des réservations !”. C’était tellement génial. C’étaient deux voyageurs d’Australie et deux autres de San Francisco. Après ça, on ne s’est plus jamais arrêtés », explique le chef Raja, qui anime le cours Préparez des tacos al pastor avec un chef à Mexico.

« Une fois, on a reçu un type qui venait des États-Unis, il était chanteur d’opéra. Pendant le déjeuner, il s’est mis à chanter. On a vécu un très beau moment, il avait beaucoup de talent. Tout le monde a été soufflé », se souvient Lorenzo. « Ce sont plein de petites choses qui rendent nos journées uniques. Chaque jour est différent. Et chaque jour, il se passe un truc mémorable. » 

« Les commentaires ! », ajoute Luca. «Quand on lit les commentaires, on pleure. »

« Une fois, on a reçu un prêtre italien. Il est arrivé avec son col romain, il devait avoir 65 ou 66 ans. Il nous a dit qu’il ne ferait pas la transformation en drag-queen, seulement le cours de cuisine, mais qu’il l’apprécierait parce qu’il aimait cet univers », se souvient Pedro. « Il s’est avancé vers la coiffeuse et n’a demandé qu’une perruque. Puis, tout compte fait, des faux-cils, et, en fin de compte, un maquillage complet. On lui a même mis de la colle sur les sourcils pour les redessiner. Un peu de poudre, du blush, un contouring. Il a choisi une robe et des talons incroyables. À la fin, on a dîné avec une superbe drag-queen. »

« Mes voyageurs me donnent de leur temps, alors je veux leur donner quelque chose en retour. Un petit quelque chose en plus. Chaque fois que je crée quelque chose, je m’adapte à la personne. Parfois, c’est quelqu’un de bavard et d’autres fois, quelqu’un de très timide. Je tiens compte de sa personnalité », explique Tomok, qui propose le cours Préparez des makis créatifs + sauce japonaise à Tokyo. « Certaines personnes ne sont là que pour une courte période et c’est moi qu’elles ont choisi. Elles doivent donc passer un moment qui compte. Je veux faire quelque chose de vraiment unique…Je propose six expériences différentes. Parfois, les gens reviennent pour en essayer une autre. C’est quelque chose qui me touche beaucoup. »

 

Quelle est LA chose que vous auriez aimé savoir avant de commencer ?

« Les langues. Plein de langues. Je parle 4 langues. J’aimerais savoir parler chinois, japonais, malais, filipino…Mais heureusement, tout le monde parle anglais », explique Raja. « Les voyageurs que je rencontre à travers Airbnb et les gens qui réservent des expériences sont si gentils. Parfois, je me sens dépassé. J’aurais voulu être préparé à recevoir tant d’amour et d’attention de ces gens, et à leur donner autant qu’ils me donnent. »

« Maîtriser l’art de raconter des histoires et d’interagir avec différentes personnes. Ouvrir son cœur, être soi-même et s’amuser. C’est le plus important », selon Sara, qui propose le cours Paella dans mon jardin secret à Barcelone.

 

Quel conseil donneriez-vous aux autres hôtes qui proposent une expérience d’atelier culinaire ?

« Le meilleur conseil que je puisse leur donner, c’est de ne pas suivre de guide, de livre, de journal ou de règles. Qu’ils donnent leur cours de cuisine. Dans tous les cours de cuisine que j’ai donnés ces 10 dernières années, même quand je ne me souviens pas de la recette, je me débrouille et j’invente quelque chose. Je dis littéralement aux gens : “écoutez, je ne me rappelle pas la recette, mais on ne va pas la chercher sur Google. Vous n’avez qu’à ajouter du sucre à ce moment-là et ça va être délicieux, croyez-moi.” Les gens aiment cette authenticité, ils ne vous jugent pas », témoigne Pedro. « Après chaque cours de cuisine, les voyageurs reçoivent un lien qui leur permet de télécharger toutes les recettes. Je les préviens que je vais le leur envoyer, comme ça ils ne se préoccupent pas de mémoriser quoi que ce soit. Mon conseil serait de ne pas essayer de suivre de règles dans un cours de cuisine. »

« D’être vraiment patient », remarque Raja. « Parfois, on a affaire à des gens qui ne savent pas tenir un couteau. Ne les traitez pas comme s’ils ne savaient rien. Prenez-les par la main. »

« Il suffit d’accueillir les gens comme des membres de votre famille, ou comme des amis. Pas comme des clients », affirme Brahim.

« Soyez vous-même. On a remarqué que ce que voulaient vraiment les voyageurs, c’était de passer du temps avec des gens. Des gens normaux. Vivre leur vie, faire ce qu’ils aiment. En gros, basez l’expérience sur l’échange et faites ce que vous aimez vraiment », explique Lorenzo.

« Au début, ils viennent parce qu’ils veulent apprendre à faire des pâtes. Après une heure, tout change. On commence à devenir amis avec les personnes », ajoute Luca. « Ils feront partie de votre vie. Et vous faites partie de la leur. »

 

Luca et Lorenzo animent un cours de cuisine dans les collines du Chianti, en Toscane, durant lequel les voyageurs préparent différents types de pâtes de A à Z, avant de confectionner un dessert italien traditionnel. 

Brahim propose un cours de cuisine avec une famille marocaine à Marrakech, où les voyageurs prennent d’abord un petit-déjeuner marocain traditionnel, puis vont au marché acheter les ingrédients avant de préparer le déjeuner. 

Le chef Raja, formateur professionnel et artiste culinaire, anime l’expérience Préparez des tacos al pastor avec un chef à Mexico. Les voyageurs se rendent au marché local pour acheter les ingrédients, puis préparent et dégustent des tacos. 

Pedro anime le cours de cuisine et dîner drag-queen à Lisbonne : il s’habille en drag-queen et donne un cours de cuisine aux voyageurs, qui passent également par la case transformation avant de dîner et d’assister à un spectacle. 

Tomok propose le cours Préparez des makis créatifs + sauce japonaise à Tokyo. Il emmène les voyageurs en balade dans son quartier, puis leur apprend à confectionner des rolls fusion créatifs et de la sauce japonaise. 

Sara anime le cours Paella dans mon jardin secret à Barcelone, durant lequel elle apprend aux voyageurs à préparer la recette de paella de sa grand-mère.