Nous avons récemment rencontré Ruthy, l’hôte de l’expérience Les meilleures saveurs de Lisbonne, pour discuter de son parcours en tant qu’hôte, du lancement à l’organisation de son expérience gastronomique qui a reçu plus de 1 500 commentaires. Ruthy organise deux expériences six jours par semaine avec Rita, sa co-hôte. Elle explique qu’elle n’arrête de penser à son activité que lorsqu’elle pose sa tête sur son oreiller le soir. Elle souhaite faire connaître le Portugal pour sa délicieuse cuisine et ses boissons uniques, et montrer aux voyageurs un côté authentique de Lisbonne qu’ils n’auraient peut-être pas découvert autrement.

Comment Ruthy a-t-elle accueilli des milliers de voyageurs et inspiré un si grand nombre de commentaires élogieux ? Lisez la suite pour découvrir les secrets de sa réussite.

Qu’avez-vous ressenti lors du lancement de votre expérience ? Être un hôte semble inné chez vous… Avez-vous été inquiète ?

Oui ! Je m’inquiétais de savoir ce que les participants pouvaient attendre de moi et de l’expérience. J’essaie de ne jamais montrer ma nervosité et de traiter les participants comme des amis. J’adore faire de belles rencontres, donc dès le début, j’essaie de voir cette situation comme une façon de nouer de nouvelles amitiés.

Qu’est-ce qui vous a aidé à lancer votre expérience et à obtenir vos premières réservations ?

Quand j’ai commencé, je proposais mon expérience tous les jours. Même si certaines de ces expériences ne comptaient qu’un ou deux participants, cela en valait la peine car j’ai pu obtenir mes premiers commentaires.

Je conseille aux nouveaux hôtes d’organiser le plus d’expériences possible au début, pour essayer d’obtenir des premiers commentaires. Vous ne proposerez peut-être pas une expérience chaque jour, mais faites ce que vous pouvez. Il suffit d’un ou deux participants pour recevoir vos premiers commentaires.

Vous avez accueilli des milliers de personnes ; d’où viennent vos réservations ?

La plupart de mes réservations passent directement par Airbnb, mais le bouche-à-oreille a également attiré de nombreux participants. Récemment, des voyageurs m’ont raconté qu’ils discutaient de leur voyage à Lisbonne dans un café. Un couple qui attendait à côté d’eux les a interrompus et leur a dit qu’ils devaient essayer mon expérience.

Un nombre élevé de commentaires contribue certainement à ce succès, mais je pense que la qualité des commentaires est également très importante.

Faites-vous quelque chose en particulier pour amener vos participants à vous laisser des commentaires de qualité ?

À la fin de mon expérience, je prends une photo du groupe que j’envoie ensuite aux participants par message Airbnb. J’en profite pour leur demander de laisser un commentaire s’ils ont passé un bon moment.

Il semble qu’ils laissent de très bons commentaires parce qu’ils passent un merveilleux moment avec vous. Avez-vous des conseils pour les nouveaux hôtes sur la façon de s’assurer que les participants passent un bon moment ?

J’ai reçu un très bon conseil de l’un de mes amis. Dès le début, il m’a dit : « Tu vas peut-être t’épuiser à organiser ton expérience tous les jours, à faire la même activité et à expliquer les mêmes choses. N’oublie pas que même si c’est la centième fois que tu organises cette expérience, c’est la première fois que les voyageurs y participent. »

Je garde toujours ce conseil en tête. Avant chaque expérience, je prends un moment et je me dis : « C’est la première fois pour ces voyageurs. » J’essaie de me mettre à leur place. Cela me permet de voir mon expérience à travers leurs yeux. En tant qu’hôte, je ne peux pas passer une mauvaise journée, ou je ne peux pas dire aux participants que je passe une mauvaise journée ou que je suis stressée.

La bonne nouvelle c’est que les participants sont détendus et généralement ouverts et de bonne humeur. Ils sont habituellement en vacances, donc si je reste optimiste et heureuse et que je les traite comme des amis, nous passons un excellent moment.

Je trouve aussi que la plupart des participants font confiance à la marque Airbnb, donc quand ils arrivent à l’expérience, ils se sentent en sécurité. Ils ont le sentiment de pouvoir faire confiance à cette expérience, et à moi en tant qu’hôte, et ils savent que si quelque chose se passe mal, ils peuvent contacter Airbnb pour demander de l’aide.

Mais qu’en est-il des jours difficiles ? Vous devez forcément en avoir.

Évidemment ! La semaine dernière, par exemple, il faisait 44 °C à l’ombre à Lisbonne. Parfois il pleut et nous sommes tous trempés. Si je n’y prête pas trop attention, les participants sont heureux. Lorsqu’il fait très chaud, je m’assure de servir beaucoup d’eau aux participants à chaque arrêt. Quand il pleut, je garde un ton léger et amusant et garde à l’esprit que si je n’y accorde pas beaucoup d’importance, les participants ne le feront pas non plus. Il suffit de continuer la visite, de rester optimiste et d’en rire !

Comment vous rapprochez-vous les uns des autres ?

Je commence par leur poser des questions basiques sur l’endroit d’où ils viennent et la durée de leur séjour à Lisbonne. Si certains participants sont timides et ne s’ouvrent pas trop, je leur consacre un peu plus de temps et leur pose des questions sur leur travail ou leurs passe-temps pour les mettre à l’aise. J’essaie de prendre le temps de faire connaissance avec chaque participant. Je suis vraiment intéressée par la rencontre et la découverte de nouvelles personnes. Quand je pose des questions à un participant, il arrive souvent qu’un autre entende qu’il aime peindre et qu’il se joigne alors à la conversation.

J’essaie de garder une ambiance détendue et amusante, et si j’ai l’impression que la conversation pourrait commencer à s’orienter vers la politique, j’informe les participants que certains sujets sont interdits. Je m’efforce de le dire sur un ton léger, puis de changer de sujet.

Vous organisez votre expérience presque tous les jours maintenant ; avez-vous des conseils pour les hôtes qui pourraient également vouloir proposer leur expérience fréquemment ?

C’est beaucoup de travail. J’adore ça, et je rencontre de nouvelles personnes tous les jours. Mais j’y pense constamment, jusqu’à ce que je pose ma tête sur mon oreiller le soir. C’est génial d’être mon propre patron, mais j’y consacre beaucoup de temps.

Quelle est la prochaine étape pour vous ; où voyez-vous vos expériences gastronomiques dans les années à venir ?

Je veux lancer une deuxième expérience gastronomique dans un autre quartier. J’avais l’habitude d’organiser une expérience dans une zone touristique de Lisbonne, et elle ne rencontrait pas le même succès, donc je cherche un autre quartier avec de nombreux restaurants authentiques pour pouvoir montrer à mes participants ce qu’est vraiment le Portugal.

Que peut faire Airbnb pour mieux vous soutenir en tant qu’hôte ?

Vous savez, la seule chose que je voulais vraiment était de pouvoir changer le nombre de participants à une expérience. Un restaurant peut m’appeler et me dire qu’à cette date, le restaurant ne peut accueillir qu’un groupe d’une certaine taille. Je consultais l’application récemment et j’ai remarqué que je pouvais maintenant limiter le nombre de participants pour un créneau spécifique !

J’aimerais que la messagerie dispose de plus de fonctionnalités, peut-être en séparant les messages concernant les demandes de renseignements des messages envoyés par les participants qui ont réservé. Tout le reste a été assez facile à utiliser jusqu’à maintenant, et j’adore voir toutes les nouveautés à mesure que les Expériences Airbnb grandissent !