Les hôtes Airbnb de Montréal accueillent des voyageurs à leur domicile depuis le début de l’année 2009. Au cours des cinq dernières années, Montréal est devenu la première destination Airbnb au Canada, en grande partie grâce à la chaleureuse hospitalité des Montréalais ainsi qu’à la singularité et la richesse culturelle du Québec.

En 2014, Airbnb a procédé à une analyse de certaines données pour mieux comprendre les retombées économiques de sa communauté à Montréal. Les résultats présentés dans cette étude prennent en compte tous les voyages effectués à Montréal entre avril 2013 et mars 2014. Pour un aperçu de la communauté Airbnb à Montréal, veuillez consulter https://blog.atairbnb.com/impact-positif-dairbnb-montreal.

Impact sur l’économie dans son ensemble

Les revenus des hôtes et les dépenses journalières des visiteurs ont eu un impact significatif sur l’économie locale.Sans l’offre d’hébergement Airbnb, 36 % des voyageurs affirment qu’ils ne seraient pas venus à Montréal ou auraient écourté leur séjour.
MontrealOnlineFrenchTranslation-WY-015

Impact sur les résidents et les ménages

Airbnb aide de nombreux résidents de Montréal à arrondir leurs fins de mois. L’hôte Airbnb type de Montréal perçoit 280 $ par mois, en louant son logement environ 52 nuits par an, soit un peu plus de 4 nuits par mois. Ce revenu, modeste mais non négligeable, a aidé plus de la moitié des hôtes, 54 %, à conserver leur logement.

MontrealOnlineFrenchTranslation-WY-016

 

Impact dans les quartiers

Les retombées économiques générées par la communauté Airbnb ont rejoint des quartiers qui ne bénéficient habituellement pas des dépenses touristiques. En fait, plus de 85 % de l’hébergement Airbnb est situé en dehors des quartiers de Ville-Marie et du centre-ville de Montréal, où se concentrent plus de 50 % des hôtels montréalais. Les visiteurs Airbnb préfèrent découvrir et séjourner dans de nouveaux quartiers partout à travers la ville.

MontrealOnlineFrenchTranslation-WY-017

MontrealOnlineFrenchTranslation-WY-018

Les résultats de l’étude sont basés sur les données de réservation de Airbnb entre avril 2013 et mars 2014, en plus des sondages menés auprès des hôtes et des visiteurs qui ont voyagé à Montréal pendant cette période.

Les points marquants de l’étude sur Montréal