English — Español — 中文 — Français — Italiano —日本語

En partenariat avec l’Adventure Travel Trade Association (ATTA), nous avons regroupé des conseils pour vous aider à organiser votre expérience de canoë en toute sécurité. Ces recommandations ne sont pas obligatoires. En qualité d’expert, c’est vous qui décidez du déroulement de vos activités. Un bon hôte cherche toujours à améliorer la sécurité de celles et ceux qui participent à ses expériences. 

Faites part des informations indispensables

S’il faut répondre à certains critères pour profiter pleinement de votre expérience, notamment disposer d’une certaine condition physique, précisez-le dans votre description. Précisez la durée et l’intensité de l’activité, le niveau de condition physique ou les compétences nécessaires. 

L’ATTA offre des directives permettant d’indiquer à vos voyageurs le niveau requis pour votre expérience de canoë : 

Excursions : 

  • Débutant : canoë en eaux calmes avec accès facile au rivage ou à une embarcation de repos. Initiation au canoë ne demandant aucune compétence particulière.
  • Intermédiaire : il peut s’agir d’une excursion d’une journée ou de plusieurs jours. Les voyageurs peuvent s’attendre à des conditions favorables comprenant potentiellement de grandes étendues d’eau, du vent ainsi que les vagues qui en résultent. Ces conditions supposent des notions de pagaie de base permettant de manœuvrer le bateau sur les vagues et face au vent. Ces notions peuvent être acquises pendant l’expérience.
  • Avancé : l’expérience inclut des manœuvres à la rame sur de grandes étendues d’eau ouvertes. Les voyageurs doivent s’attendre à du vent et des vagues, ainsi que des courants potentiels, si un cours d’eau fait partie de l’itinéraire. Il peut être nécessaire de pagayer ou de faire passer les bateaux à la cordelle sur des courants modérés. Selon l’itinéraire, l’activité peut demander de porter le bateau. Certaines compétences en canoë sont nécessaires pour pagayer, contrôler et manœuvrer les bateaux dans des conditions de vent, de vagues et de courants.
  • Extrême : longues expéditions en canoë. Il peut être nécessaire de pagayer sur des eaux de toutes sortes de conditions, comprenant notamment des courants. Dans des segments qu’il serait difficile ou déraisonnable de traverser en pagayant, il peut être nécessaire de porter le bateau ou de le faire passer à la cordelle. Un niveau élevé de compétences en canoë est nécessaire pour pagayer, contrôler et manœuvrer les bateaux.
  • Selon l’expérience, les techniques de la cordelle et du portage peuvent être utilisées.

Canoë sur rivière : 

  • Débutant : rivières sinueuses avec des rapides courts représentant un faible risque. Eau vive ne dépassant pas la classe I : l’activité consiste davantage à se laisser porter par le courant qu’à pagayer. Aucune compétence n’est nécessaire, ou uniquement des notions très basiques. L’activité peut être une introduction au canoë.
  • Intermédiaire : eau vive et rapides marqués, jusqu’aux classes II à III. L’itinéraire à prendre pour passer les rapides s’impose de lui-même et le risque demeure minime à la nage. Les voyageurs doivent savoir manœuvrer les canoës et maintenir leur équilibre. Si le risque de chavirement est élevé (à moins que le voyageur ne soit particulièrement compétent), le sauvetage présente rarement un problème. Compétences requises : capacité à faire avancer le canoë et à maintenir sa stabilité. Manœuvres sur des eaux de classe II : circulaires, bacs et virage à contre-courant.
  • Avancé : présence de rapides avec des vagues modérées et irrégulières qui peuvent être difficiles à éviter (rapides de classes III à IV). Des manœuvres complexes sur de forts courants et nécessitant un bon contrôle du bateau sont souvent nécessaires. Les rapides peuvent nécessiter des manœuvres inévitables pour se placer hors de danger. Les voyageurs doivent être à l’aise sur des rapides de classe III.

Communiquez régulièrement avec les voyageurs 

Une fois qu’un voyageur a réservé, envoyez-lui un message de présentation. Faites en sorte que vos voyageurs se sentent les bienvenus et soient correctement préparés. Renseignez-vous en cas de problème de santé qui pourrait avoir une incidence sur leur capacité à participer à l’activité. Il peut s’agir aussi bien d’une allergie alimentaire que d’un problème cardiaque. Le cas échant, assurez-vous que vous avez une idée claire des modifications que vous pouvez apporter à votre expérience si vous souhaitez l’adapter aux voyageurs concernés.

Vos voyageurs doivent être à l’aise pendant l’expérience et ne pas hésiter à poser des questions à tout moment. Tâchez d’anticiper leurs questions, qu’il s’agisse de l’emplacement des toilettes ou du degré d’interaction prévu entre les participants. Fournissez à vos voyageurs une liste de ce dont ils auront besoin à l’avance. En matière de canoë, cela peut comprendre des vêtements chauds, une tenue de rechange, des chaussures adaptées, de quoi se couvrir la tête, des lunettes de soleil (avec une sangle), ainsi que de la crème solaire. 

Vous pouvez également anticiper les besoins fréquents des voyageurs avant le début de l’expérience. Ces besoins comprennent des questions pratiques, comme indiquer aux voyageurs si vous fournissez de la nourriture, des en-cas ou de l’eau, ou s’ils doivent apporter leur propre bouteille d’eau. Mentionnez également où se trouvent les installations sanitaires et à quels moments elles seront disponibles. Il est également recommandé de se renseigner quant à la couverture du réseau mobile et de prévenir les voyageurs à l’avance. Tâchez de fournir ces informations aux voyageurs avant même qu’ils ne posent la question. Certains voyageurs pratiquent le canoë pour la première fois. La communication est donc essentielle pour une expérience agréable en toute sécurité. 

Suivez les réglementations locales et consultez les prévisions météorologiques

Vous devez suffisamment connaître les environs pour savoir si vous pouvez maintenir votre activité, et si oui, à quel moment. Vous devez également connaître la réglementation en vigueur dans les endroits où vous pratiquerez le canoë. Vous devez consulter les prévisions météorologiques et connaître suffisamment la région pour savoir anticiper les conditions.

Organisez un briefing avant de commencer l’expérience

Avant de commencer votre expérience, assurez-vous que les voyageurs savent clairement ce que vous allez faire. C’est le moment de vérifier qu’ils ont tout ce dont ils ont besoin pour l’expérience, qu’il s’agisse de nourriture, d’eau ou d’équipement. 

Pour certains voyageurs, il s’agit d’un environnement totalement inconnu. Leurs besoins peuvent donc être supérieurs à ceux d’une personne habituée à la région. En anticipant ces besoins, vous pouvez leur proposer une expérience encore meilleure.

Fournissez un équipement adapté

Si vous fournissez de l’équipement à vos voyageurs, il doit être en bon état, propre et sec, et à la bonne taille pour chaque voyageur. Vous aurez besoin d’un canoë adapté à un environnement difficile, qui peut transporter sans problème le nombre de personnes qui participent à votre activité. Si les voyageurs utilisent leur propre équipement (par exemple, un gilet de sauvetage), vérifiez que celui-ci est adapté à l’expérience, à la bonne taille et en bon état. 

Autres points importants :

  • Toutes vos pagaies doivent pouvoir être maintenues fermement par le haut. Le manche et la pale ne doivent pas être fissurés et aucune partie ne doit manquer. 
  • Dans le cadre d’expériences pour débutants dans des conditions particulièrement faciles, il peut être possible de ne pas exiger de gilet ou de bouée de sauvetage. Vous devez toutefois mettre un gilet de sauvetage à disposition des voyageurs s’ils souhaitent l’utiliser. Les autorités locales (par exemple, la garde côtière américaine ou une autorité gouvernementale chargée de la sécurité) peuvent exiger des normes spécifiques ou des approbations concernant les gilets de sauvetage. Aux États-Unis, par exemple, les dispositifs individuels de type 3 ou 5 approuvés sont adaptés aux sports de pagaie. La taille des gilets de sauvetage est d’une importance capitale. Assurez-vous qu’ils sont à la bonne taille, fermement maintenus et solidement attachés pendant toute la durée de l’activité. 
  • Vous devez mettre des sacs étanches propres à la disposition de vos voyageurs, et vous assurer que vous avez suffisamment de nourriture et d’eau potable pour votre expérience. 
  • Les véhicules de transport et autres remorques doivent être bien entretenus, propres et sûrs, et conformes à toutes les réglementations locales. 

Vous devez vous munir d’un kit de premiers secours et savoir comment l’utiliser pour stabiliser l’état de santé d’un voyageur blessé et l’évacuer en toute sécurité. 

Partez dans de bonnes conditions et préparez-vous à toute éventualité

Abordez toutes les conditions possibles de l’expérience avec vos voyageurs, qu’il s’agisse de la température de l’air et de l’eau, du vent ou des précipitations. Expliquez aux voyageurs comment se préparer à ces situations et comment réagir en cas d’imprévus. 

Si vous devez annuler une expérience en raison d’une urgence, d’un problème de sécurité ou de conditions météorologiques, aucune pénalité ne sera appliquée. En savoir plus sur les conditions d’annulation des expériences

Préparez un plan d’urgence 

Assurez-vous d’établir un plan avec un itinéraire clair pour tous vos voyageurs. Ce dernier doit inclure des informations précises sur la marche à suivre si un voyageur se perd ou est blessé. 

En tant qu’hôte, c’est à vous de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les problèmes les plus fréquents. Avertissez vos voyageurs des dangers potentiels, enseignez-leur les techniques de pagaie adaptées et faites votre possible pour qu’ils suivent vos indications.

Il est recommandé de préparer un plan d’urgence que vous avez déjà répété, ainsi qu’un moyen d’évacuer un voyageur en cas de besoin. S’il n’y a aucune assistance médicale disponible à moins d’une heure de trajet, il est préférable d’être titulaire d’un brevet de secourisme de type PSC1 ou tout autre équivalent (par exemple, le WFR (Wilderness First Responder) ou le WAFA (Wilderness Advanced First Aid). En savoir plus sur la préparation d’un plan d’urgence.

Avis de non-responsabilité du partenaire

Adventure Travel Trade Association (ATTA) : avec l’aimable autorisation de l’Adventure Travel Trade Association. ©2021 Adventure Travel Trade Association. Tous droits réservés.

Le nom et le logo de l’ATTA (Adventure Travel Trade Association) sont utilisés avec son autorisation. Il ne s’agit en aucun cas d’une approbation ou d’une validation, explicite ou tacite, apportée à un produit, un service, une personne, une entreprise, ni de l’adhésion à une opinion ou une prise de position politique. L’ATTA ne sélectionne pas, n’approuve pas et n’est pas impliquée dans la sélection ou l’approbation des expériences ou des hôtes Airbnb. Pour plus d’informations sur l’Adventure Travel Trade Association, rendez-vous sur adventuretravel.biz.