English — Español — 中文 — Français — Italiano —日本語

En partenariat avec l’Adventure Travel Trade Association (ATTA), nous avons regroupé des conseils pour vous aider à organiser votre expérience d’escalade en toute sécurité. Ces recommandations ne sont pas obligatoires. En qualité d’expert, c’est vous qui décidez du déroulement de vos activités. Un bon hôte cherche toujours à améliorer la sécurité de celles et ceux qui participent à ses expériences. 

Faites part des informations indispensables

S’il faut répondre à certains critères pour profiter pleinement de votre expérience, notamment une certaine forme physique, indiquez-le clairement dans votre description. Précisez la durée et l’intensité de l’activité, le niveau de forme physique ou les compétences nécessaires à l’activité. 

L’ATTA offre des directives permettant d’indiquer à vos voyageurs le niveau requis pour votre expérience d’escalade : 

Escalade de bloc 

  • Débutant : escalade proche du sol, avec une bonne parade et des tapis de protection. Aucune expérience n’est nécessaire pour essayer. Attendez-vous à des parcours d’escalades faciles à faible hauteur.
  • Intermédiaire : escalade proche du sol, avec une bonne parade et des tapis de protection. Aucune expérience n’est nécessaire pour essayer, mais des terrains plus difficiles nécessiteront des qualités athlétiques et des aptitudes à l’escalade pour réussir.
  • Avancé : les voyageurs doivent s’attendre à des passages de blocs difficiles.

Escalade sportive d’une longueur

  • Débutant : les voyageurs doivent s’attendre à des parcours d’escalade faciles sur des falaises accessibles.
  • Intermédiaire : le voyageur emprunte des montées où un certain niveau de technique d’escalade et de condition sportive est requis pour y parvenir.
  • Avancé : les voyageurs mènent leurs ascensions sur des voies bien équipées et protégées.

Escalade en moulinette

  • Débutant : les voyageurs doivent s’attendre à des voies d’escalade où ils peuvent s’initier à la technique et aux sensations fortes sans avoir aucune connaissance antérieure. Une moulinette fixée par l’hôte est utilisée pour enrayer toute chute. Les voies ne dépassent pas une longueur de corde. Des voies d’escalade faciles dans des lieux faciles d’accès.
  • Intermédiaire : les voyageurs doivent s’attendre à des voies d’escalade où ils peuvent s’initier à la technique et aux sensations fortes sans avoir aucune connaissance antérieure. Une moulinette fixée par l’hôte est utilisée pour enrayer toute chute. Les voies ne dépassent pas une longueur de corde. Voies d’escalade/de grimpe où des mouvements techniques sont nécessaires. Les chutes peuvent être nombreuses mais le grimpeur sera retenu par la corde. 

Escalade classique d’une longueur

  • Débutant : les voyageurs doivent s’attendre à grimper une voie bien établie, tout en plaçant et en retirant les points d’assurage pour progresser. Les voies ne dépassent pas une longueur de corde. La sécurité de base de l’escalade (assurer) et la manipulation de l’équipement (déséquiper) sont assurées. En général, ce qui est nécessaire à l’apprentissage est couvert au début de la session. Des escalades généralement faciles sur des falaises accessibles.
  • Intermédiaire : les voyageurs doivent s’attendre à grimper une voie bien établie, tout en plaçant et en retirant les points d’assurage pour progresser. Les voies ne dépassent pas une longueur de corde. La sécurité de base de l’escalade (assurer) et la manipulation de l’équipement (déséquiper) sont assurées. En général, ce qui est nécessaire à l’apprentissage est couvert au début de la session. Les voyageurs empruntent des voies où un certain niveau de préparation physique et de connaissance de l’escalade sont nécessaires.
  • Avancé : les voyageurs doivent s’attendre à grimper une voie bien établie, tout en plaçant et en retirant les points d’assurage pour progresser. Les voies ne dépassent pas une longueur de corde. La sécurité de base de l’escalade (assurer) et la manipulation de l’équipement (déséquiper) sont assurées. En général, ce qui est nécessaire à l’apprentissage est couvert au début de la session. Les voyageurs peuvent avoir la possibilité de grimper en tête.

Escalade en grande voie

  • Débutant : les voyageurs doivent s’attendre à des voies plus difficiles sur le plan athlétique et mental, et plus longues (plus d’une longueur de corde) avec une grimpe en tête. Il s’agit généralement de terrains plus exigeants qui ne permettent pas de faire une réchappe. L’accès peut impliquer des randonnées.  Exige généralement une certaine compétence ou expérience en escalade de la part du voyageur, et un engagement. L’hôte doit en informer les voyageurs à l’avance. Le site d’escalade est facilement accessible.
  • Intermédiaire : des voies plus difficiles sur le plan athlétique et mental, et plus longues (plus d’une longueur de corde) avec une grimpe en tête. Il s’agit généralement de terrains plus exigeants qui ne permettent pas de faire une réchappe. L’accès peut impliquer des randonnées.  Exige généralement une certaine compétence ou expérience en escalade de la part du voyageur, et un engagement. L’hôte doit en informer les voyageurs à l’avance. Les voyageurs empruntent des voies où un certain niveau de préparation physique et de connaissance de l’escalade sont nécessaires.
  • Avancé : des voies plus difficiles sur le plan athlétique et mental, et plus longues (plus d’une longueur de corde) avec une grimpe en tête. Il s’agit généralement de terrains plus exigeants qui ne permettent pas de faire une réchappe. L’accès peut impliquer des randonnées.  Exige généralement une certaine compétence ou expérience en escalade de la part du voyageur, et un engagement. Les voyageurs ont la possibilité de grimper en tête.

Alpinisme

  • Intermédiaire : les voyageurs doivent s’attendre à des voies longues et exposées en montagne. Il faudra randonner pour les atteindre. Tant l’environnement que la grimpe exigent de la résistance physique et de la détermination, car une réchappe prendrait trop de temps. Une bonne condition physique et la capacité de se déplacer efficacement seront requises, ainsi que la participation active au maniement des dispositifs de sécurité (relais, assurage, déséquipement). Les voyageurs empruntent des voies où un certain niveau de préparation physique et de connaissance de l’escalade sont nécessaires. 
  • Avancé : les voyageurs doivent s’attendre à des voies longues et exposées en montagne. Il faudra randonner pour les atteindre. Tant l’environnement que la grimpe exigent de la résistance physique et de la détermination, car une réchappe prendrait trop de temps. Une bonne condition physique et la capacité de se déplacer efficacement seront requises, ainsi que la participation active au maniement des dispositifs de sécurité (relais, assurage, déséquipement). Les voyageurs peuvent participer à la reconnaissance des voies et grimper en tête.

Communiquez régulièrement avec les voyageurs 

Quand un voyageur réserve, vous pouvez utiliser le système de messagerie Airbnb pour vous présenter. Faites en sorte que vos voyageurs se sente les bienvenus et soient correctement préparés. Renseignez-vous sur l’existence d’un problème de santé qui pourrait avoir une incidence sur leur capacité à participer à l’activité. Il peut s’agir aussi bien d’une allergie alimentaire que d’un problème cardiaque. Sachez exactement quelles modifications apporter si vous souhaitez permettre aux voyageurs présentant ces caractéristiques de participer. Indiquez-leur que vous êtes à leur disposition pour toute question. 

Envisagez d’envoyer un message à vos voyageurs pour leur poser des questions spécifiques sur le type d’escalade que vous proposez :

  • Si vous proposez de l’escalade de bloc, vous pouvez leur demander leur niveau d’expérience, notamment les cotations qu’ils aiment grimper, et s’ils sont prêts à parer et à tomber sur un tapis de protection. Indiquez aux voyageurs comment se déroule la marche entre les blocs rocheux. 
  • Pour les grimpes d’une ou plusieurs longueurs, vous devez vous renseigner pour savoir si votre voyageur a déjà assuré un grimpeur en tête. Selon le site, la durée et les conditions, il peut être recommandé de s’assurer que les voyageurs ont déjà une expérience préalable de l’escalade sur plusieurs longueurs. N’oubliez pas que si vous êtes premier de cordée, votre niveau doit être bien supérieur à la difficulté de la voie. Nous vous conseillons de déterminer avec quel type de dispositif d’assurage le voyageur est à l’aise. 
  • Dans le cas de l’alpinisme, vous devez avoir une expérience de l’escalade en environnement alpin et vérifier que c’est également le cas de vos voyageurs. Par ailleurs, vous devez les informer clairement des conditions météorologiques et des températures extrêmes qui pourraient survenir, des longues approches que vous devrez effectuer, du niveau qu’ils doivent avoir en tant que grimpeurs et des caractéristiques du terrain que vous redescendrez après une dure journée d’escalade.

Vous devez créer une expérience conviviale qui laisse les voyageurs poser des questions à tout moment. Tâchez d’anticiper leurs questions, qu’il s’agisse de l’emplacement des toilettes ou du degré d’interaction prévu entre les participants. Fournissez à vos voyageurs une liste de ce dont ils auront besoin à l’avance. En matière d’escalade, cela peut comprendre des vêtements chauds, des chaussures adaptées, un chapeau, des lunettes de soleil (avec une sangle) et de la crème solaire.  Abordez immédiatement leurs préoccupations, et mettez-vous à leur disposition pour y répondre, ainsi qu’à toute autre question posée au cours de votre expérience. 

Soyez à l’écoute et essayez de vous mettre à la place de vos voyageurs. Il peut s’agir de questions pratiques, par exemple si de la nourriture, des collations ou de l’eau sont fournies, s’ils doivent apporter leur propre bouteille d’eau et quelles sont les  sanitaires disponibles. Tâchez de fournir ces renseignements aux voyageurs avant même qu’ils ne posent la question. Ce qui peut être une évidence pour vous peut inquiéter vos voyageurs ou leur sembler difficile. Vous devez donc faire un effort de communication pour leur offrir une expérience sûre et agréable. 

Suivez les réglementations locales et consultez les prévisions météorologiques

Vous devez suffisamment connaître les lieux pour savoir si vous pouvez réaliser votre activité, et si oui, à quel moment. Vous devez également connaître la réglementation en vigueur là où vous pratiquerez l’escalade. Vous devez consulter les prévisions météorologiques et connaître suffisamment les lieux pour anticiper les conditions difficiles et savoir comment évacuer.

Donnez des consignes à vos voyageurs avant de vous lancer

Avant le début de l’ascension, prenez tout le temps qu’il faut pour vérifier que les débutants ont bien compris les techniques nécessaires concernant les nœuds, les mousquetons, l’assurage ou les chutes. L’hôte doit constamment évaluer l’aptitude de ses voyageurs (lors de l’encordement, de l’assurage, de la grimpe, etc.). Une fois l’ascension commencée, continuez à communiquer : demandez aux voyageurs comment ils se sentent et observez-les de près pour vérifier s’ils sont à l’aise et s’ils arrivent à suivre sans difficulté. 

Abordez les techniques de parade adaptées, ainsi que toutes les techniques d’escalade permettant de réduire les risques de blessure sur des blocs difficiles. 

Pour toute ascension à la corde, il est bon de revoir l’encordement et les techniques d’assurage sécurisées. Assurez-vous que votre voyageur est à l’aise avec cela avant de commencer à grimper, ainsi qu’avec le type de dispositif d’assurage que vous utiliserez. 

À chaque fois que vous êtes premier de cordée, contrôlez que votre voyageur n’a aucune difficulté à assurer le grimpeur en tête. Vérifiez et pratiquez ces techniques avec vos voyageurs, ainsi que toute autre technique nécessaire. 

Veillez à mettre au point un système de communication clair entre vous et votre voyageur concernant l’assurage. Répétez-le avant l’ascension. 

Vérifiez que vos voyageurs ont tout ce dont ils ont besoin pour l’expérience, qu’il s’agisse de nourriture, d’eau ou d’équipement. Pour certains voyageurs, il s’agit d’un environnement totalement inconnu. Leurs besoins peuvent donc être supérieurs à ceux d’un grimpeur expérimenté. En anticipant ces besoins, vous pouvez leur proposer une expérience encore meilleure.

Fournissez un équipement adapté

Indiquez aux voyageurs quels équipements vous fournissez et ce qu’ils doivent apporter. Quel que soit le type d’escalade, vérifiez si les voyageurs prévoient d’apporter leur propre équipement. Tout équipement que vous leur fournissez doit être en bon état, propre et à la bonne taille pour chacun d’entre eux. 

  • Pour l’escalade de bloc, cela peut inclure des chaussures, de la craie et un tapis de protection. Assurez-vous que votre tapis est ferme et qu’il peut être transporté partout où vous réaliserez l’activité. Assurez-vous de vérifier que vos voyageurs ont de bonnes chaussures pour escalader les blocs, ainsi que des vêtements chauds, de la nourriture, de l’eau et un moyen de les transporter facilement. 
  • Pour l’escalade en moulinette, l’équipement à fournir comprendra généralement des chaussons d’escalade, un baudrier, un dispositif d’assurage avec un mousqueton de sécurité et un casque, aussi bien pour vous que pour vos voyageurs. Voici quelques éléments à prendre en compte en matière d’équipement :
  • Assurez-vous que le système de verrouillage du mousqueton fonctionne correctement. 
  • Vérifiez qu’il n’y a pas d’usure de la structure des éléments en textile. Montrez à vos voyageurs comment doubler correctement leur baudrier. 
  • Les hôtes doivent également disposer de cordes, de sangles, de dégaines, de mousquetons, d’équipements de protection et de tout équipement approprié pour construire un relais. 
  • Vérifiez votre matériel de secours pour s’auto-assurer, remonter la corde et construire des relais improvisés. Vérifiez que votre corde n’est pas plate et qu’elle n’a pas subi de déformation, et veillez à remplacer votre matériel lorsqu’il est en fin de vie. 
  • Pour voies à une ou plusieurs longueurs, il se peut que les voyageurs veuillent apporter leur propre matériel. Assurez-vous de vous concerter pour que chacun ait le matériel nécessaire.
  • Quel que soit le niveau d’expérience en escalade, de la nourriture, de l’eau et des couches supplémentaires de protection seront probablement nécessaires. Indiquez clairement aux voyageurs ce que vous fournissez ou ce qu’ils doivent apporter. Si l’expérience implique l’escalade de voies à plusieurs longueurs ou de voies alpines, les voyageurs peuvent avoir besoin d’un sac pour transporter confortablement tout le matériel nécessaire. Dans ce cas, n’oubliez pas de leur indiquer la meilleure option. 
  • Pour les longues journées d’escalade sur des voies à plusieurs longueurs et l’alpinisme, il est judicieux que tous les participants disposent d’une lampe frontale.

Vous devez vous munir d’un kit de premiers secours et savoir comment l’utiliser pour stabiliser l’état de santé d’un voyageur blessé et l’évacuer en toute sécurité, même s’il est inconscient. 

Il est également recommandé de se renseigner quant à la couverture du réseau mobile et de s’assurer d’avoir les moyens de communiquer avec le monde extérieur pour joindre les services d’urgence si nécessaire. Si vous ne fournissez pas d’équipement pour votre expérience, vérifiez tout de même que l’équipement de vos voyageurs est en bon état et qu’ils l’utilisent correctement.

Prêtez attention aux conditions 

Abordez toutes les conditions possibles de l’expérience avec vos voyageurs, qu’il s’agisse de la température, du vent ou des précipitations. Informez vos voyageurs sur la manière dont ces conditions affecteront l’approche, l’ascension et la descente, ainsi que la façon dont les surfaces rocheuses peuvent réagir. Vous pouvez également leur expliquer comment se préparer à ces conditions, ainsi qu’aux éventuels imprévus. En plus des conditions dues à la météo ou à l’environnement rocheux, en fonction du lieu de votre expérience, vous vous exposerez potentiellement aux effets de l’altitude. Veillez donc à aborder l’acclimatation ainsi que les symptômes et signes avant-coureurs du mal des montagne, qui peuvent se révéler dangereux s’ils ne sont pas traités. 

En fonction du niveau d’aptitude de vos voyageurs, vous devez évaluer si certaines conditions sont trop dangereuses pour eux. Ne poursuivez pas votre activité s’ils peuvent être confrontés à un risque qu’ils ne peuvent pas gérer.

La sécurité avant tout

Assurez-vous d’établir un itinéraire clair qui corresponde à l’expérience de vos voyageurs, pour qu’ils comprennent et qu’ils sachent précisément quoi faire s’ils se perdent ou se blessent. En tant qu’hôte, vous pouvez contribuer à prévenir certaines des causes de blessures les plus courantes, quel que soit le style d’escalade que vous pratiquez, en suivant ces conseils :

  • Pour l’escalade de bloc, vous pouvez veiller à identifier les mauvaises techniques de parage et prévenir les tentatives répétitives sans pause. 
  • Pour l’escalade en moulinette, particulièrement pour les débutants, montrez à vos voyageurs les bonnes techniques d’encordement et d’assurage. Démontrez et mettez en pratique une bonne technique d’assurage pour enrayer les chutes. 
  • Si vous êtes premier de corde, assurez-vous que votre voyageur sache comment enrayer une chute en tête, et vous pouvez pratiquer cette compétence avant l’ascension.
  • En grimpant les voies d’une longueur, déterminez si vous allez fixer le dispositif d’assurage au sol ou si vous souhaitez qu’il soit en mesure d’être tiré vers le haut. 
  • Les hôtes et les voyageurs doivent porter un casque lors des phases d’escalade et d’assurage. Redoublez de prudence si d’autres groupes font également de l’escalade à proximité et n’oubliez jamais le risque de chute de pierres. 
  • Les hôtes doivent toujours se prémunir contre les erreurs d’assurage, les erreurs de mousquetonnage et les malentendus lors du déséquipement du matériel ou des points d’ancrage. Les systèmes de communication lors des ascensions à plusieurs longueurs sont essentiels à la sécurité : répétez-les avant de grimper. 

Il est recommandé de préparer un plan d’urgence que vous aurez préalablement répété, ainsi qu’un moyen d’évacuer un voyageur en cas de besoin. Si aucune assistance médicale n’est disponible à moins d’une heure de trajet, il est préférable de compléter votre brevet de premier secours par un second brevet (par exemple, le brevet de pisteur-secouriste ou autre). En savoir plus sur la préparation d’un plan d’urgence.

Avis de non-responsabilité du partenaire

Adventure Travel Trade Association (ATTA) : avec l’aimable autorisation de l’Adventure Travel Trade Association. ©2021 Adventure Travel Trade Association. Tous droits réservés.

Le nom et le logo de l’ATTA (Adventure Travel Trade Association) sont utilisés avec son autorisation. Il ne s’agit en aucun cas d’une approbation ou d’une validation, explicite ou tacite, apportée à un produit, un service, une personne, une entreprise, ni de l’adhésion à une opinion ou une prise de position politique. L’ATTA ne sélectionne pas, n’approuve pas et n’est pas impliquée dans la sélection ou l’approbation des expériences ou des hôtes Airbnb. Pour plus d’informations sur l’Adventure Travel Trade Association, rendez-vous sur adventuretravel.biz.