English — Español — 中文 — Français — Italiano —日本語

En partenariat avec l’Adventure Travel Trade Association (ATTA), nous avons regroupé des conseils pour vous aider à organiser votre expérience de motoneige en toute sécurité. Ces recommandations ne sont pas obligatoires. En qualité d’expert, c’est vous qui décidez du déroulement de vos activités. Un bon hôte cherche toujours à améliorer la sécurité de celles et ceux qui participent à ses expériences. 

Faites part des informations indispensables

S’il faut répondre à certains critères pour profiter pleinement de votre expérience, notamment une certaine forme physique, indiquez-le clairement dans votre description. Précisez la durée et l’intensité de l’activité, le niveau de forme physique ou les compétences nécessaires à l’activité. 

L’ATTA offre des directives permettant d’indiquer à vos voyageurs le niveau requis pour votre expérience de motoneige : 

Débutant : se déplacer sur des pistes à la neige compactée dédiées à la pratique de la motoneige, dans des conditions climatiques acceptables. Les excursions ne dureront pas plus de quelques heures. L’hôte gérera la vitesse de déplacement du groupe.

Intermédiaire : se déplacer sur une alternance de pistes dédiées à la pratique de la motoneige et de parcours hors-piste. L’état de la neige et l’inclinaison des pentes peuvent varier. L’hôte gérera la vitesse de déplacement du groupe.

Avancé : se déplacer en hors-piste, loin de toute piste balisée et d’une éventuelle assistance. Des pentes, éventuellement des parties verglacées et des conditions de neige variées seront traversées. Les pilotes doivent posséder l’expérience et la résistance physique nécessaires pour manier la motoneige sur une multitude de terrains, de conditions de neige et de pentes pendant plusieurs heures.

Communiquez régulièrement avec les voyageurs 

Quand un voyageur réserve, vous pouvez utiliser le système de messagerie Airbnb pour vous présenter. Faites en sorte que vos voyageurs se sente les bienvenus et soient correctement préparés. Indiquez-leur que vous êtes à leur disposition pour toute question. 

Vous devez créer une expérience conviviale qui laisse les voyageurs poser des questions à tout moment. Tâchez d’anticiper leurs questions, qu’il s’agisse de l’emplacement des toilettes ou du degré d’interaction prévu entre les participants. Abordez immédiatement leurs préoccupations, et mettez-vous à leur disposition pour y répondre, ainsi qu’à toute autre question posée au cours de votre expérience. 

Soyez à l’écoute et essayez de vous mettre à la place de vos voyageurs. Il peut s’agir de questions pratiques, par exemple si de la nourriture, des collations ou de l’eau sont fournies, s’ils doivent apporter leur propre bouteille d’eau et quelles sont les  sanitaires disponibles. Tâchez de fournir ces renseignements aux voyageurs avant même qu’ils ne posent la question. Ce qui peut être une évidence pour vous peut inquiéter vos voyageurs ou leur sembler difficile. Vous devez donc faire un effort de communication pour leur offrir une expérience sûre et agréable. 

Même si cela peut sembler évident, assurez-vous que tous les voyageurs sont prêts à participer à une activité dans des conditions hivernales et qu’ils seront responsables de la conduite d’un engin puissant pouvant se déplacer à grande vitesse. Pensez à préciser que tous les conducteurs doivent être titulaires d’un permis de conduire valide, et que toute personne non habilitée à la conduite peut monter en tant que passager. Il est également important d’informer les voyageurs que toute consommation d’alcool est interdite avant ou pendant l’expérience en motoneige.

Suivez les réglementations locales et consultez les prévisions météorologiques

Vous devez suffisamment connaître les lieux pour savoir si vous pouvez maintenir votre activité, et si oui, à quel moment. Vous devez également connaître la réglementation en vigueur là où vous pratiquerez la motoneige. Vous devez consulter les prévisions météorologiques, et connaître suffisamment les sites pour pouvoir anticiper les conditions difficiles et déterminer les possibilités d’évacuation.

Donnez des consignes à vos voyageurs avant de vous lancer

Avant de commencer votre excursion en motoneige, prenez le temps d’expliquer ou de rappeler les principes de base aux débutants, comme piloter la motoneige de manière adéquate, respecter les vitesses de sécurité et ajuster la position de son corps dans certains virages ou sur certains terrains. L’hôte doit constamment évaluer l’aptitude de ses voyageurs et montrer les procédures et les techniques correctes, que ce soit à l’arrêt ou sur la motoneige. Une fois en route, continuez à communiquer : demandez aux voyageurs comment ils se sentent et observez-les de près pour voir s’ils sont à l’aise et si leurs aptitudes correspondent à ce que vous faites. 

Pour les expériences de niveau débutant et intermédiaire, les voyageurs peuvent ne pas avoir d’expérience, ou très peu, dans un environnement froid. Vous devez adapter le niveau d’activité et la durée de l’excursion à leurs aptitudes. Il est recommandé de définir une vitesse appropriée et de demander aux voyageurs de suivre en respectant une distance de sécurité entre eux, en fonction des conditions climatiques et des niveaux d’expérience. Arrêtez-vous régulièrement pour procéder à une vérification et communiquer avec les voyageurs. Décrivez ce qui les attend, comme le franchissement d’un obstacle qui pourrait nécessiter une technique particulière. 

Pour les expériences de niveau avancé, les voyageurs ont certainement une expérience préalable de la conduite en hors-piste, sur une variété de terrains et dans une diversité de conditions. Vous devez être à l’écoute de vos voyageurs afin d’appréhender correctement leurs attentes en matière de pilotage, mais veillez à toujours rester dans les limites de leur propre niveau d’expérience. Les voyageurs peuvent faire la démonstration de leurs capacités sur un terrain moins exposé aux risques. Il est également conseillé de disposer d’un système de communication tel que des radios ou des talkies-walkies pour permettre aux hôtes de communiquer avec les voyageurs. 

Fournissez un équipement adapté

Indiquez aux voyageurs quels équipements vous fournissez, le cas échéant. Quel que soit le niveau d’activité, vérifiez si le voyageur prévoit d’apporter son propre équipement. Tout équipement que vous leur fournissez doit être en bon état, propre et à la bonne taille pour chacun d’entre eux. Voici quelques conseils pour préparer votre équipement relatif à la pratique de la motoneige :

  • Pour chaque niveau, vous devez fournir une motoneige propre, bien entretenue et régulièrement révisée. Les véhicules doivent également être conformes aux réglementations en vigueur, notamment en matière de pollution et de niveaux sonores. Pour les groupes de niveau débutant et intermédiaire, les véhicules peuvent convenir à un usage collectif, mais pour les pilotes d’un niveau plus avancé, le véhicule doit être adapté à la spécificité et au niveau de l’activité. Par exemple, si l’apprentissage du freeride et des sauts est prévu, la motoneige doit être préparée pour cela. 
  • Pour chaque niveau d’activité, vous devrez fournir un casque de motoneige certifié. Tous les casques doivent être régulièrement contrôlés pour détecter tout dommage et usure. Le type de casque remis au voyageur dépend des conditions climatiques, du niveau et du style de l’activité. Si les voyageurs apportent leur propre casque, celui-ci doit également être contrôlé afin de s’assurer qu’il est adapté. Il est indispensable de montrer aux voyageurs comment ajuster correctement leur casque. 
  • Vous devez fournir des combinaisons spécifiques pour la pratique de la motoneige, qui offrent une isolation thermique et une couche extérieure imperméable et coupe-vent. Si les voyageurs choisissent de porter leur propre vêtement de protection, informez-les sur les conditions auxquelles ils peuvent s’attendre pendant la randonnée, et aidez-les à évaluer si celui-ci est adapté à ces conditions. 
  • Pour certains niveaux d’activité et certaines conditions climatiques, il peut être approprié de fournir des lunettes de protection, des gants et des bottes. Si ces derniers ne sont pas fournis aux voyageurs et qu’ils doivent les apporter, il convient de le leur faire savoir à l’avance. Tous les équipements doivent être vérifiés pour s’assurer de leur adéquation. 
  • Quel que soit le niveau d’expérience, de la nourriture, de l’eau et des couches supplémentaires de protection seront probablement nécessaires. Indiquez clairement aux voyageurs ce que vous fournissez ou ce qu’ils doivent apporter. Emporterez-vous des vêtements de rechange en cas d’urgence ?  Si les voyageurs apportent des vêtements supplémentaires, auront-ils besoin d’un sac ou pourront-ils les transporter sur la motoneige ? 

Vous devez vous munir d’un kit de premiers secours et savoir comment l’utiliser pour stabiliser l’état de santé d’un voyageur blessé et l’évacuer en toute sécurité, même s’il est inconscient. 

Il est également recommandé de se renseigner quant à la couverture du réseau mobile et de s’assurer d’avoir les moyens de communiquer avec le monde extérieur et de déclencher les services d’urgence si nécessaire. Si vous ne fournissez pas d’équipement pour votre expérience, vérifiez tout de même que l’équipement de vos voyageurs est en bon état et qu’ils l’utilisent correctement.

Prêtez attention aux conditions 

Abordez toutes les conditions possibles de l’expérience avec vos voyageurs, qu’il s’agisse de la température attendue, des conditions de vent, du niveau de visibilité ou des éventuelles chutes de neige ou précipitations. Informez vos voyageurs comment ces conditions affecteront la température ressentie, la qualité de la neige et les conditions générales de conduite. Informez-les également du risque d’avalanche et des risques météorologiques dans leur ensemble. Vous pouvez également leur expliquer comment se préparer à ces conditions, ainsi qu’aux éventuels imprévus. 

En fonction du niveau d’aptitude de vos voyageurs, vous devez évaluer si certaines conditions sont trop dangereuses pour eux. Ne poursuivez pas votre activité si vos voyageurs peuvent être confrontés à un risque qu’ils ne peuvent pas gérer.

La sécurité avant tout

Assurez-vous d’établir un itinéraire clair qui corresponde à l’expérience de vos voyageurs, pour qu’ils comprennent et qu’ils sachent précisément quoi faire s’ils se perdent ou se blessent. En tant qu’hôte, vous pouvez contribuer à prévenir certaines des causes de blessures les plus courantes, quel que soit le style de motoneige que vous pratiquez, en suivant ces conseils :

  • Pour les expériences de niveau débutant et intermédiaire, assurez-vous que les voyageurs adaptent leur vitesse aux conditions, à leur aptitude et à leur niveau d’expérience, ainsi qu’aux lois et aux réglementations locales, lorsqu’ils roulent sur des pistes balisées. 
  • Informez et entraînez les voyageurs sur les techniques à adopter relatives à la position du corps lors des virages, du franchissement de terrains accidentés et d’obstacles. 
  • Assurez-vous qu’un moyen de communication efficace puisse être utilisé par les voyageurs pour transmettre des informations importantes, que ce soit avec des signaux manuels, l’utilisation du klaxon, de talkies-walkies ou de radios, et que les voyageurs savent comment l’utiliser. 
  • Pour les expériences d’un niveau plus avancé, si vous devez traverser des glaciers, assurez-vous d’emporter l’équipement approprié pour la glace et les crevasses et d’avoir l’expérience de son utilisation. Vous devez également avoir l’expérience des meilleurs itinéraires et comprendre comment les conditions climatiques peuvent affecter le glacier. 
  • Si vous circulez dans une zone sujette aux avalanches, vous devez utiliser les informations d’alerte relatives aux avalanches et votre connaissance du terrain pour évaluer le risque et déterminer si organiser une expérience en motoneige dans cette zone est sans danger. Assurez-vous d’être titulaire d’un brevet d’instructeur en avalanche et d’être capable d’évaluer le risque, d’utiliser l’équipement associé, et d’informer vos voyageurs des risques et de comment utiliser l’équipement. 

Il est nécessaire de préparer un plan d’urgence que vous aurez répété avant l’expérience, ainsi qu’un moyen d’évacuer les voyageurs en cas de besoin. Si aucune assistance médicale n’est disponible à moins d’une heure de trajet, il est préférable de compléter votre brevet de premier secours par un second brevet (par exemple, le brevet de pisteur-secouriste ou autre). En savoir plus sur la préparation d’un plan d’urgence.

Avis de non-responsabilité du partenaire

Adventure Travel Trade Association (ATTA) : avec l’aimable autorisation de l’Adventure Travel Trade Association. ©2021 Adventure Travel Trade Association. Tous droits réservés.

Le nom et le logo de l’ATTA (Adventure Travel Trade Association) sont utilisés avec son autorisation. Il ne s’agit en aucun cas d’une approbation ou d’une validation, explicite ou tacite, apportée à un produit, un service, une personne, une entreprise, ni de l’adhésion à une opinion ou une prise de position politique. L’ATTA ne sélectionne pas, n’approuve pas et n’est pas impliquée dans la sélection ou l’approbation des expériences ou des hôtes Airbnb. Pour plus d’informations sur l’Adventure Travel Trade Association, rendez-vous sur adventuretravel.biz.