Son milieu de la mode éclectique, sa sélection de lieux de sortie alternatifs et son architecture photogénique font depuis longtemps de Notting Hill l’un des quartiers les plus vibrants de Londres. À la fois visuellement et culturellement.

Notting Hill

La composition culturelle de Notting Hill a commencé à connaître une rapide transformation au milieu du XXe siècle. Les propriétés endommagées pendant la Seconde Guerre mondiale furent alors divisées en habitations à usage collectif, plus petites, rendant les loyers plus accessibles et favorisant de ce fait l’arrivée des migrants caribéens.

Mais les nouveaux habitants furent accueillis avec hostilité par la population locale et les vives tensions dans le quartier durèrent plusieurs années pour déboucher sur une série d’émeutes. Soucieuse de célébrer ses origines et sa culture et afin de répondre à la violence entre les deux groupes, la communauté caribéenne organisa une fête destinée aux enfants. À l’occasion, des orchestres de steel-band du quartier de Earl’s Court furent invités à jouer dans la mairie de St-Pancras sur Euston Road. Ainsi est né ce qui allait devenir, 60 ans plus tard, le plus important festival de rue en Europe : le carnaval de Notting Hill.

Le carnaval peut être considéré comme un élément majeur dans la relation entre Notting Hill et l’art. Au cours des années 1960, le quartier abritait de nombreuses salles de musique alternatives (et souvent illégales). Ce phénomène, conjugué à la présence d’habitants illustres comme Brian Jones (le guitariste des Rolling Stones) et la légende de la musique Éric Clapton, ont fait de Notting Hill un quartier tendance qui a rapidement gagné en popularité et en renommée.

Aujourd’hui, le quartier continue d’attirer artistes et célébrités. Le samedi, il accueille des centaines de touristes désireux de profiter de l’agitation qui y règne le week-end, de croiser quelques célébrités locales ou de simplement flâner le long de ses paisibles ruelles pavées.007097-R1-015_FullInterrogez n’importe quel étudiant en stylisme, amateur d’art ou photographe en herbe et tous vous répondront que le code postal W11 est synonyme d’inspiration et de mélange des cultures. Ce multiculturalisme n’est jamais aussi manifeste que le dernier week-end d’août quand le carnaval de Notting Hill s’empare des rues de la ville, accompagné par le son du calypso, les échoppes de nourriture alléchantes et l’afflux d’un million de visiteurs.

Pour trouver votre chemin au milieu des cortèges et des danseurs, Carla Williams – une hôte Airbnb qui vit ici depuis 15 ans – vous offre un regard local sur les lieux à ne pas manquer pendant votre séjour dans l’un des quartiers les plus célèbres de Londres.

Carla : Quand je parle de Notting Hill avec d’autres personnes, d’où qu’elles viennent, elles associent le quartier à deux choses : le film et le carnaval. Mais en réalité, c’est bien plus que ça. C’est un endroit à la fois extrêmement convivial et extravagant, un mélange détonant que l’on doit à ses habitants. C’est aussi ce qui le rend aussi sympathique pour les visiteurs qui souhaitent l’explorer ou simplement observer la vie de ses habitants. Et le lieu idéal pour observer les passants, c’est le marché de Portobello Road.Notting HillCarla : Même si j’habite le quartier, le marché reste mon endroit préféré. J’aime bien aller y faire un tour le vendredi. Ce jour-là, on y trouve principalement des gens du quartier et l’ambiance y est un peu plus détendue que le samedi et le dimanche où les touristes viennent en nombre. Si vous allez au marché, vous devez le parcourir dans son intégralité. Ne vous arrêtez pas au Westway Bridge, c’est à partir de là que vous trouverez sa partie la plus authentique !

Notting HillSi vous passez sous le pont et continuez tout droit, vous trouverez certains des meilleurs lieux du quartier. Des échoppes de nourriture délicieuse, quelques cafés vraiment agréables (et notamment une excellente adresse libanaise), ainsi que plusieurs stands d’artisanat en approchant de Golborne Road. Ne manquez pas le stand qui vend et cuisine du poisson sous vos yeux, c’est un délice ! Et si vous n’aimez pas le poisson, dirigez-vous plutôt vers Pizza East, un excellent restaurant avec une grande terrasse extérieure idéale dans l’après-midi ou en début de soirée.

Pendant le week-end du carnaval, la foule est au rendez-vous et vous devrez arriver tôt pour choisir votre place. N’essayez pas de venir en voiture, les organisateurs coupent la circulation et il est impossible de se garer. Déambulez simplement dans le quartier et allez voir de plus près ce qui vous intéresse.

Et pendant que vous êtes là, ne manquez pas ces quelques incontournables de Notting Hill.

Rendez-vous chez BBB (Beach Blanket Babylon) sur Ledbury Road pour découvrir son incroyable décoration intérieure ! C’est une bonne adresse pour boire un verre de vin et écouter un peu de musique avant le dîner. Il y a aussi Portobello Pizzeria, à la sortie de la station Notting Hill Gate sur Kensington Park Road. Ils servent la meilleure cuisine du coin et, malgré leur nom, ils proposent principalement des fruits de mer et des pâtes.Notting HillPour simplement boire un café (pourquoi pas en lisant un livre que vous aurez acheté dans l’une des librairies du quartier), Bill Granger vaut le détour. Il faut souvent patienter pour avoir une place, mais vous ne le regretterez pas. 202 (sur Westbourne Grove) est également une adresse agréable pour un café ou pour le déjeuner. Mais toute cette discussion sur la bonne cuisine m’a ouvert l’appétit… pourquoi le marché n’est-il pas encore ouvert ?


Pour le programme détaillé et des informations sur les transports pour vous rendre au carnaval de Notting Hill, cliquez ici : www.thelondonnottinghillcarnival.com.