English  Español  中文 —  Deutsch  Français  Italiano — 日本語  한국어  русский  Português  Nederlands

Les expériences solidaires offrent aux voyageurs l’opportunité de s’immerger au cœur de la mission ou de la cause de votre association. Elles leur permettent d’aller au-delà des informations mentionnées sur les brochures ou le site web de votre association.

Cela a été le cas pour Jack, hôte de Parcourez l’histoire gay à vélo à San Francisco, et directeur exécutif de TurnOut, une association caritative qui met en relation des volontaires et des causes LGBTQ+ :

« Nous voulions organiser une visite sur le thème de l’histoire gay pour collecter des fonds, mais [les expériences Airbnb] ont présenté une opportunité pour [TurnOut] que nous ne voulions pas laisser passer. Nous avons conçu cette visite pour faire mieux connaître notre organisation, impliquer davantage de personnes et collecter des fonds pour soutenir notre travail. »

Lors de la conception de votre expérience, gardez à l’esprit que la mise en place est probablement la partie la plus longue :

« Si votre objectif est de collecter des fonds, il est logique de prendre le temps de mettre sur pied un bon projet, que vous pourrez simplement reproduire maintes et maintes fois par la suite. Il m’a fallu des mois pour élaborer la visite, mais maintenant je l’organise pendant trois heures chaque semaine et elle permet de collecter des fonds. C’est le travail de préparation qui a été le plus fastidieux. »

Il convient aussi de rester ouvert et d’utiliser les commentaires des voyageurs pour expérimenter et apprendre, afin que votre expérience s’améliore au fil du temps :

« À l’origine, la visite durait 5 heures et nous faisions une pause dans un bar à mi-chemin. Je ne voulais pas sacrifier les histoires que j’estimais importantes et cela rendait la visite très longue. Finalement, j’ai supprimé l’arrêt au bar, trouvé des façons de raccourcir l’itinéraire à vélo (en réarrangeant certains arrêts) et réduit certaines parties du script. Maintenant, la visite dure 3 heures, ce qui est beaucoup plus facile à gérer. J’ai aussi baissé le prix de 65 $ US à 45 $ US, étant donné que la plupart des gens doivent aussi payer la location d’un vélo dans un magasin local. »