English  Español  中文 —  Deutsch  Français  Italiano — 日本語  한국어  русский  Português Nederlands

« Je n’étais pas épanoui » raconte Remix, un artiste de rue basé à Mexico, lorsqu’il repense au poste qu’il occupait en tant que vendeur auprès de restaurants locaux.

Il est difficile d’imaginer Remix, hôte de l’expérience Créer une peinture murale avec un artiste de rue à Mexico, sans son sourire rayonnant. Lors de la visite au cours de laquelle les voyageurs peuvent se mettre à la place d’un artiste de rue le temps d’une journée, il est optimiste, positif et toujours prêt à faire un salut amical à l’un des participants ébahis. Mais il n’a pas toujours été aussi joyeux. Lorsqu’il repense à l’époque où il vendait de l’épicerie aux restaurants de Mexico avant de gagner sa vie en tant qu’hôte et artiste, il conclut « Je n’avançais pas. »

« À un moment, j’avais ma propre entreprise, mais pas de temps à consacrer à l’art. J’ai vu de nombreux autres artistes se faire connaître partout dans le monde. Et j’ai commencé à penser : « J’ai envie de la même chose ! » Alors j’ai décidé de démissionner. Le feu qui m’habitait était trop fort pour être contrôlé. »

Désormais, Remix organise plusieurs expériences sur Airbnb, vend son art et voyage dans le monde entier pour créer des peintures murales. Une carrière de rêve pour cette star de l’art de rue. À l’occasion des hôtes à la une cette semaine, nous avons rencontré Remix pour découvrir comment il élabore cette expérience transformationnelle 5 étoiles.

Sur la création d’une expérience authentique

« Je me consacre à l’art de rue depuis mes 14 ans, c’est-à-dire plus de la moitié de ma vie. Ce n’est pas un passe-temps pour moi, c’est ma vie et mon mode de vie. Quand j’étais plus jeune et que je pratiquais l’art de rue, personne n’imaginait que cela pourrait intéresser les touristes.

Maintenant, de nombreuses visites sont organisées, mais elles ne proposent pas toutes une véritable expérience avec des artistes de rue. Nous escaladons les murs ! Nous sommes poursuivis ! Nous savons ce que faire partie de cette communauté implique. Peu de gens savent ce que nous vivons.

C’est pourquoi j’ai eu l’idée de faire découvrir non seulement l’art mais aussi la vie d’un artiste de rue. J’emmène [les voyageurs] acheter leur propre bombe de peinture, je leur montre comment vaporiser la peinture sur les murs. Je leur présente d’autres artistes de rue. Je leur apprends à peindre comme s’ils étaient l’un des nôtres, vous voyez. Je pense qu’inviter les gens à peindre leur offre une expérience bien plus unique que s’ils se contentent juste de regarder. J’ai cherché d’autres expériences comme la mienne, pas seulement à Mexico mais partout dans le monde, et je n’en ai jamais trouvé. »

Sur la valorisation de votre temps et le choix de votre prix

« Une expérience dure trois heures et je réfléchis à la façon dont je pourrais utiliser ces trois heures. Je pourrais terminer une peinture ou améliorer mon portfolio. Je pourrais prendre un cours. Il faut donc que je valorise mon temps de façon équitable.

Mais il ne faut pas oublier que ces expériences me rendent heureux. Il ne s’agit pas uniquement d’argent. À cette occasion, mes voyageurs et moi rions beaucoup et passons un très bon moment. Les personnes qui participent à ces visites sont très ouvertes d’esprit et s’intéressent vraiment à l’art de rue. Et quand je leur annonce que nous allons peindre, elles ne tiennent plus en place ! Plus tard, lorsque je repenserai à mes années passées, je me souviendrai de ces moments et je me dirai : ”Ouah ! Je suis tellement heureux. Je leur suis vraiment reconnaissant à tous. Je ressens beaucoup d’affection pour les gens que je rencontre car c’est grâce à eux que je peux faire ce que je fais.” »

Sur la gestion des situations chaotiques inattendues

« Je suis du genre à rester très positif quand je crois qu’une idée est bonne. Rien ne peut m’arrêter. J’adore essayer et découvrir de nouvelles choses.

Parfois, c’est le chaos et j’ai la brève impression de ne plus savoir comment avancer. Je pense “Oh non ! Je ne vais jamais y arriver !” Et puis je me souviens que je l’ai déjà fait auparavant et que tout s’est toujours bien passé. C’est juste une courte période de temps où tout semble chaotique, mais ne vous inquiétez pas, tout ira bien. Repensez aux mauvais moments que vous avez traversés dans le passé et vous verrez qu’ils ne sont pas insurmontables.

Je crois que si vous paniquez lorsque vous rencontrez des situations difficiles inattendues, les gens vont le ressentir. Si vous ne paniquez pas, agissez comme si tout allait bien et gardez une attitude positive et amicale, les voyageurs ne s’en feront pas non plus. En tant qu’hôte, c’est vous qui dirigez l’expérience ! Soyez un bon leader et les gens vous suivront avec plaisir. »\

Sur le fait d’être un hôte 5 étoiles

« Je trouve toujours de nouvelles idées. Par exemple, il y a quelques mois j’ai eu l’idée d’apprendre aux gens à lire les lettres des graffitis. Ils sont ravis de regarder l’art de rue sous un autre angle et de pouvoir le lire. Ils rentrent chez eux avec cette nouvelle compétence.

Je veille également à accepter et à comprendre la personnalité du groupe. Il m’arrive parfois d’avoir des participants introvertis, et je m’adapte à eux. Je suis habituellement très joyeux, mais il faut savoir se mettre à la place des gens et s’adapter à leur énergie.

Les gens veulent juste sentir qu’on s’occupe d’eux. Je prends le temps de leur dire qu’ils font un excellent travail et je laisse libre cours à leur créativité. Il n’y a pas de limites. Je les valorise en leur faisant ressentir que tout ce qu’ils font et disent au cours de l’expérience compte. J’approuve leur travail en leur faisant un “check” du poing. »

Sur l’inspiration apportée par les voyageurs

« C’est magnifique de regarder les gens peindre. C’est magnifique car ils ont des états d’esprit différents. Ils ne partagent pas les mêmes croyances et pourtant rien ne les divise dans ces moments-là. Ils s’amusent, tout simplement. Ils ne le remarquent pas, mais je les regarde et je les vois apprendre à peindre des lignes fines tout seul. »

Remix a tissé des liens profonds avec ses voyageurs et il n’a pas envie de s’arrêter là. Il a même retrouvé certains de ses anciens « étudiants en art de rue » à Austin au Texas, où ils lui ont fait découvrir la scène artistique locale. Ils ont même pu utiliser les compétences acquises pendant son expérience en lisant des graffitis. Si jamais vous passez par Mexico, apprenez à créer une peinture murale avec un artiste de rue et laissez-vous inspirer.